19h45 | meteo28°C | 1€ = 44.1 Baht
Informations pratiques sur la Thailande
-->



société thaïe Accueil » Les gens et la société thaïe » Politique

Voir aussiLes moines  •  La population  •  Croyances  •  Politique

La Monarchie

"Nous règnerons avec vertu, pour le bénéfice et le bonheur des gens du Siam."

Ce sont les mots traditionnels prononcés par chaque roi Thaï le jour de son ascension au trône. Simples en apparence, ces mots reflètent pourtant l'essence de la royauté qui s'est développée à travers l'histoire de la nation Thaïe. L'histoire thaïe est marquée par deux faits remarquables :

La Thaïlande, aussi connue pendant une longue période comme le Siam, a toujours réussit à maintenir son indépendance, alors que toutes les nations environnantes sont tombées à un moment ou un autre sous les puissances coloniales.
Le second élément unique dans l'histoire Thaïe est que le pays a toujours eu un roi sur le trône comme leader de la nation.

C'est pourquoi, sans surprise, ces deux faits sont considérés comme liés, et l'étude de la fonction du trône est indispensable pour comprendre la société Thaïe.

Les concepts de la monarchie ont leurs origines à Sukhothai, fondée dans le début du 13ème siècle av. J.-C. et généralement considérée comme la première véritable capitale indépendante Thaïe. C'est là que, particulièrement sous le règne du Roi Ramkhamhaeng (1279-1300), est né l'idéal d'un souverain paternaliste sensible aux besoins de ses sujets, et conscient du fait que c'était son devoir de les guider. Cette vision est nettement différente de celle d'une monarchie divine pratiquée dans certains autres pays, comme par exemple par les Khmers.

Cet idéal paternaliste s'est perdu parfois durant la longue période d'Ayutthaya, quand l'influence des Khmers concernant la royauté est réapparue, et que le monarque est devenu une figure noble, inaccessible, et rarement vue par les sujets. Néanmoins, l'ère d'Ayutthaya de quatre siècles a été témoin du règne de souverains remarquables, dont les accomplissements ont eu une portée considérable.

Après la destruction d'Ayutthaya en 1767 et le bref règne du roi Taksin à Thonburi, la présente dynastie Chakri de Bangkok a été établie en 1782. Elle porte en grande partie la tradition des rois Thaïs venue d'Ayutthaya. Les influences occidentales, cependant, deviennent plus fortes dans le Sud-est asiatique durant le quatrième et cinquième règne de la dynastie, et les rois Thaïs furent assez sages pour voir qu'une adaptation aux normes occidentales deviendrait nécessaire afin que la Thaïlande échappe à une conquête et survive en tant que nation souveraine. Les princes et leurs courtisans furent envoyés en Europe où la démocratie était la règle, et en Thaïlande le pouvoir lui-même commença à se diviser parmi les gens capables en dehors du cercle immédiat du Roi. En 1932, cependant, un groupe de personnes accélérèrent le processus en préparant une révolution sanglante, qui a transformé le pays en une monarchie constitutionnelle suivant le modèle européen. Alors le Roi Prajadhipok (Rama VII) continua de régner comme un monarque constitutionnel, mais seulement pendant quelques années avant d'être forcé, pour cause de maladie, d'abdiquer. Le roi Ananda Mahidol (Rama VIII), fut choisi pour prendre le trône, à un âge encore très jeune, et a passé la majeure partie de sa vie à étudier à l'étranger. Sa mort tragique en 1946 à l'âge de 20 ans, a propulsé son frère cadet, Bhumibol Adulyadej, sur le trône.
Pour les 51 dernières années, il a tenu le rôle de Roi de Thaïlande, et de symbole pour son peuple, dans un cadre démocratique.








monarchie thaie